DO IT YOURSELF : Oui mais quoi et comment ?

"DIY", philosophie punk/hardcore, politique, engagement (s), manifs,etc... c'est ici qu'on débat.

Messagepar ChristOff » 08 Juin 2005, 21:48

Dalgis, sans se faire la "guerre", il me semble que ça tombe pas du ciel la culture alternative... On a tous et toutes grandi dans un moule normalisé (avec des différences géorgaphique, de classe sociale, etc..., certes). On vie tous et toutes dans un monde standardisé où les perspectives de faire "autrement" sont vraiment pas visible... Moi, réaliser que je pouvais accomplir des choses par moi-même, c'est pas l'école, mes parents, la télé ou j'sais pas quoi qui m'a montré ce chemin...
Tu dis que c'est insignifiant de se battre pour garder en vie cette espace où toi, moi et nous tou(te)s avons trouver de la place et de la matière pour repenser notre vie, etc..., mais moi, il me semble que sans espaces solidaires, organisés, déterminés, cohérents, visibles, il est fort peu probable que l'envie de "vivre autrement" prenne à des gens (j'imagine que ça peut arriver par d'autre chemin que le punk, évidement). Pour moi, la solidarité, c'est aussi de pas se contenter de la chose pour nous, mais de porter bien haut l'étendard de notre utopie.
C'est justement ça et rien d'autre qui m'importe. Pour moi, le punk, c'est OFFIR généreusement cet espace, le partager...
Je pense que si on ne réfléchie pas et que cet espace est gentrifié, détruit, etc..., on aura rien gagné, et une nouvelle perspective alternative disparaitra...
ChristOff
 

Messagepar thrash » 08 Juin 2005, 21:56

alors, je ne sais pas comment vous y êtes arrivé (surtout que j ai d autres trucs a fouttre :wink: )
mais j ai craqué.. j ai lu quelques phrases assez horribles et d autres qui réconfortent...
par ou commencer, je vais essayer de parler de ma vision du punk avec mon language journalier et pas très elaboré... je ne veux pas faire mon daron ou ma le jouer et moi je fais-ci, moi je fais ça, juste quelques exemples afin de donner ma vision, (mon experience) ..
encore une fois désolé, si au travers de mon texte, je donne l'impression d'avoir tout compris ou tout vu, tout fait...
pour ceux qui ne me connaissent pas, je suis français, issu d'un milieu aisé, 32 ans, célibataire, jamais eu de grosse galère dans la vie... qu'est-ce qu'être punk ou le milieu diy ou je ne sais quel colibet lui affubler? d'abord punk comme tu le monde ici a l'air de l'avoir compris c'est pas avoir un crête de 3 mètre de haut , ni insulter mémère au coin de la rue... il s'agit bien d'un mode de vie , pensée différent de la plupart de nos concitoyens qui eux n'ont pas eu l'envie ou la chance de pouvoir ou vouloir menée une vie ou avoir des idées un peu différentes des notres? ça se traduit comme on peut le voir par la création, expression, lutte, anticapitaliste, anti sexisme etc etc etc tous ce qu on connait...
plus personnellement, comment je vis ce milieu? tout d'abord (désolé je vais ressassé un peu ce que dit christoff), le punk c'et une passion, une rage de vivre, un combat de tous les jours. (malheureusement notre scène, est je trouve trop un milieu de passage, un truc de rebel avant d'aller vendre des assurances, ou trop un potentiel de groupe profitant du reseau diy pour se lancer ou simplement se produirer etc etc)..
ça a bouleversé ma vie, depuis l'age de 16 ans, je flotte dans cet univers... j essaie tout de même de garder un certain equilibre en bossant 6 mois dans l'année ou d'avoir d'autres activités plus "normatives". mais je vis pour ça. a 32 ans, le fait que je ne me fixe pas dans un travail stable ou que simplement que je ne vive pas une relation amoureuse avec enfants, veaux, vaches cochons, magnétoscope, que je file encore defiler ou me taper dans une manif quelqueconque, que j'organise encore un concert de pounk dans ma cité, simplement imaginer le resultat sur ma propre mère qui ne comprend pas ou je vueille en venir ou simplement sur le regards de mes voisins.
le punk c'est la liberté, se faire plaisir, vivre des choses, apporter du bonheur a ses amis.
l'unité de la scène c'est une pure connerie. comme disait le chanteur d'opstand l'unité, c'est un truc de skinheads, de fachos,de rugbymens.
depuis quelques années (christoff parle de 10, je dirais 5), moi aussi j'ai vu cette scène se transformer, se modeler, au travers le progès et les idées.
le punk pour moi,c'est un contre pouvoir. un moyen de lutter, de gueuler, de prouver que je contre ce systéme et qu'ils n'arriveront jamais a m'utiliser.
aujourd'hui, j'ai simplement l'impression que le diy, punk etc a simplement perdu ces principes de bases. le diy c'est aussi aller dans les manifs, lutter, créer des espaces, autogestion etc et pas seulement une histoire de faire de la musique, des disques , partir en tournée. c'est un contre pouvoir mercantile, un echange de d'idées, une entre aide permanente. bien sur, nous sommes obligé de lutter avec leur arme puisque nous même sans argent, je ne sais pas comment nous ferions pour simplement vivre.
en 2005, nous sommes tous devant notre ecran d'ordinateur a passé des heures pour se plaindre (j ai dormi sur un matelas ou un sanglier avait dormi ou je ne sais quoi :shock: )
prenez vous en main, bougez vous
, facile de poster, je fais mon concert, j ai fait un plat de riz, ils dorment chez mon cousin...Ca y est je fais parti de la scène... super
stop, combien d'entre-vous et la je parle serieusement, depuis ces derniers mois ont concretement participer a une action ou a un evenement tout autre que l'on pourrait qualifier de punk /diy, autre que de monter un groupe de rock ou organiser un concert?
revenons plus basiquement, sur le mode groupes, disques, concerts puisque c'est ici que se situe le debat et que la majorité des gens présents sur le forum s'impliquent.
ma petite vie, c'est vrai, je l'agrementde de plus en plus par l'organisation de concerts. d'une part parce que je suis sollicité (preuve que ça doit être cool, chez nous, :D ), deuxiement parce que je vous le dis, j'adore ça , c'est ma passion, même si je passe plus d'une semaine a bosser, a perdre de l'argent, a passer pour un adoslescent (j'habite a la campagne, c'est différent comme vision), troisiemement construire quelquechose avec mes amis proches , c'est enorme... comme par hasard ceux-ci s'impliquent aussi dans divers actions que l'on peut qualifier de punk autre que musical (reunion avec certain partis politiques, aide a des personnes exclus etc)
ensuite, ce que je voulais dire, ça ne me derange pas que le groupe me demande un minimum garanti ou un fixe avant de jouer et c'est souvent le cas. on m'a deja demandé 200 ou bcp plus.
On essaie de faire passer des idées a nos petits jeunes qui se pointent a nos soirées et c'est pas vraiment facile, je le concoie mais on a eu des belles surprises. et oui, on pas la pour simplement subir les trois kilos de larsen qu on prend dans la gueule. faut se demander pourquoi on fait ça?
ensuite, même si tu n'es pas une smac, je ne vois pas pourquoi je ne garantirai pas un cathering , un matelas pour tout le monde, une douche et une promo conséquente ainsi qu un plat chaud et un petit dej. cela s'appelle du savoir vivre. mes grands parents recevaient toujours leurs amis de cette façon, je vois pas pourquoi ça changerait. EMULLITON: tu me dis la plupart des groupes ricains sont mieux accueillis que les groupes français! non, mais quelle horreur! Comment peut tu affirmer un truc pareil? a travers ce que je vis a st etienne,montbrison ou a lyon, je n'ai jamais vu ça.
Nos concerts resteront a 5 euro. ce n'est pas une demarche mercantile. la plupart des gens sur cette planete doivent avoir un acces a la culture ou autre activité a un prix le plus bas possible (oui, je sais notre dernier concert exceptionnellement etait à 6 euro, ce qui c'est révélé pas tres positif d'ailleurs).
ok, 2 fois sur 3, je perds de l'argent. m'en fous, je suis pasionné, j'adore ça. on a construit un truc enorme avec nos moyens. les 3 parties publics, orga, groupes sont contents. contrat rempli. point barre. apres t'as toujours des moyens pour combler des deficits (pour notre part, on fait un gros concert dans l'année notre municipalité nous donne une salle et sono gratos et oui je sais, la aussi enorme contradictions avec le diy :wink: )
enfin, bref je trouve irrespectueux de ne pas mettre des euro de sa poche pour pas aider le groupe en tournée, si les rentrées d'argent n'ont pas été suffisantes dans la soirée.
je voudrais rectifier une idée reçu, même si on a le bar, on peut se planter grave.. imagine 30 entrées, loc de salles, assurance, futs au bar, le deficit s'avere vite bcp plus important que dans un bar..
lors de mes dernières tournées, j ai pu constater en effet que le public avait bcp changer (muter?) il et clair que le côté mercantile a explosé, je n'ai jamais vu autant de ventes de disques depuis ces 2 dernieres années. CA A PRIS DES PROPORTIONS tellement enorme que tout discours alternatifs a disparu (souviens toi julien pendant le daitro tour de mon mini pétage de plomb a lille et a paris et du "on est pas la que pour vendre des disques" devant tous ces jeunes médusés...) J 'etais ravi d'être en tournée mais plusieurs fois, j'avais l'impression d'être vendeur a la fnac et bizarrement JAMAIS MAIS JAMAIS, j'ai vendu un fanzine. :shock:
partir en tournée, le rêve de chacun, partir a l'etranger, s'enfuir de sa ville pendant 10 jours, voir ailleurs si l'herbe est plus verte, presque un rêve d'ado... de quel droit, je dis bien de quel droit, la personne qui reçoit un email d'un groupe de toutes façons completement in connu, qui n' a jamais fouttu les pieds dans ce pays, qui ne connait rien a la vie des gens qui le composent et qui n' a pas ses disques distribuées dans ce pays pour la grande majeure partie oserait se plaindre des conditions dans lesquelles il a été reçu alors que nous ne sommes pas en mesure de connaitre la vie de cet individu qui squatte, ou qui peut être n'a pas d'argent, qui peut être est fils de patron de multinationale? et qui vous a tout donné même si ce n'est qu un vulgaire plat de pattes dans les chiottes?
Les quelques fois, ou je suis parti en tournée avec mon groupe ont été une bouffée d'oxygène enorme, rencontrer des gens, parler avec eux, s'interesser a eux et pas seulement sortir la derniere compil de je ne sais quel label allemandou imposer ma culture et façon de vivre, simplement vivre avec eux, leur apporter quelquechose. le punk, c'est un echange. Et puis, ces tournées m'ont offert des moments incroyables, qui aujourd'hui peut se permettre de dire qu'il a visiter l'europe de bas en haut a moindre frais a part un acteur de la scène DIY? (quand ce n'est pas les states ou l'asie) grace a elle, je suis allé de la suede a l'ecosse, de la sicile a la bosnie merci). Alors que mes parents n'en ont jamais fait autant. bizarrement les moments, les plus intenses se font dans les pays de l'est relativement pauvres justement par ce que dans les pays comme l'allemagne, les acteurs de la scene diy sont fatigués, blasés et sont devenus de simple consommateurs.
aujourd'hui, au bout de deux démos, c'est parti machin truc, emo intense mes couilles, part en tournée a travers l'europe pour 30 dates... mais tu t'attends a quoi mec? t'es comme tout le monde, tu t'appelles pas dropdead. (a propos qu'est ce qui vous derange dans la liste de questions de dropdead? respect a ce groupe, vous en connaissez bcp des groupes ricains en 95 qui prenaient l'avion des states pour faire 5 dates en tchequie. des matelas pourris, y'en avaient un paquet. Les groupes de l'envergure de dropdead, aujourd'hui, j'en connait un paquet qui prennent plus que 200 euro) ET ces plans pourris combien t'en as eu? 1 sur 10? arrêtez de gemir. Une fois en croatie, j ai dormi sous une table de jardin alors qu il a plu toute la nuit. Ne voyez en rien ici un acte heroique mais ça aussi parti du folklore, et de l'aventure parce que c'est aussi une aventure de partir en tournée .C'est un peu notre guide du routard a nous, surtout que le matin, lorque nos mêmes amis croates vont chercher l'eau au puit pour faire la café..
nous sommes tjrs parti en sachant que nous perdrions de l'argent, d'abord parce que nous sommes de parfaits inconnus, puis parce que la tune on en rien a fouttre (en slovenie, 2 fois on refusait d'être payer, 10 entrées, pauvreté, quantité enorme de bouffe). A un concert a chomutov en tchequie, le public etait jeune composé en majorité d'une population issu de l'immigration roumaine. On a donné quelques disques pour faire plaisir a ces jeunes, ils nous ont sauté dans les bras en nous expliquant qu'à NOEL, ils na'vaient pas eu autant. Je veux pas faire comprendre ici que nous devons donner les disques mais juste montrer avec un eemple extreme comment le punk diy peut donner ces instants incroyables. Nous sommes TOUS des privilégiés, TOUS des bourgeois du hard core.Et pour tout l'or du monde et toute la tune perdu, rien ne m'enlevera ces moments et depuis ces relations et l'amitiés que je peux avoir avec mes amis bosniaques ou tchéques.
Une autre question? est-ce que vous vous êtes posé la question si le mec, chez qui vous êtes au bout de l'europe, a simplement conscience ou les moyens de vous offrir quelquechose en plus?
APRES, s'il faut savoir si je dois prendre 10% a chaque fois que je degotte un plan pour un groupe, ben je crois que j'aurais pu m'acheter 2 machines a café depuis...
Autres questions que soulevait christoff, pourquoi ces groupes de l'est ne tournent JAMAIS
chez nous?
grace au diy, nous nous exprimons sans pouvoir forcement maitriser toutes les notes de notre bontempi ou fender. apres les histoires d'argent passe en second. vous ne vous rendez même pas compte de se que vous êtes en train de vivre, de la chance que vous avez.
On est pas la pour faire comme monsieur tout le monde. Nous sommes encore LIBRES et dans notre esprit aussi grace au DIY. COMBIEN croyez vous dans le monde ou en france être dans votre cas?
On construit et defend des choses incroyables alors que la plupart des gens de notre age ont déja une vie monotone, timorée et toute tracée.
Je suis heureux de comment je vie, de cette façon d'aborder la vie et j'espere avoir rendu au moins une fois mes amis ou des gens heureux comme eux ont pu le faire une fois. A travers quel systeme ou communayté aujourd'hui croyez-vous que l on puisse vivre des choses aussi intenses?.
Reveillez vous, agissez, on se branle de la thune, on s'en branle qu overmars ai signé sur un label (ça sera tjrs mes pote et je sais dans leur démarches qu'ils sont sincères), on s'en branle de la tune... si tu pars en tournée pour pas revenir deficitaire, va bosser chez pizza hut, tu fera la tournée des quartiers de ta ville
je suis peut être dans me tête encore qu un ado mais j'aime ça.
C'est bizarre sur overcome, ils sont tous d'accord... serions nous le contre pouvoir? une alternative?
et puis rien ne m'empêchera de faire 100 km pour aller au concert comme hier, pas pour voir les groupes, mais juste pour boire un coup avec mes potes qui construisent cette scène, ce milieu unique de vie...
amen
Avatar de l’utilisateur
thrash
Captain' Awesome
 
Messages: 1220
Inscription: 25 Mar 2004, 19:08
Localisation: geoffroy guichard

Messagepar ChristOff » 08 Juin 2005, 22:09

Purée Thrashouillou, tu me donnes la chair de poule tellement je suis heureux de te lire...
Sérieux, c'est juste bon de te lire...
ChristOff
 

Messagepar buddy satan » 08 Juin 2005, 22:16

Pareil.
Avatar de l’utilisateur
buddy satan
Je suis Florian Schall.
 
Messages: 5732
Inscription: 20 Déc 2004, 22:56
Localisation: Metz

Messagepar julien213 » 08 Juin 2005, 22:33

Que peut-on dire de plus?


MERCI
Avatar de l’utilisateur
julien213
n° 10 dans ma team...
 
Messages: 333
Inscription: 16 Avr 2003, 16:44
Localisation: Metz

Messagepar phil burn out » 08 Juin 2005, 22:52

xavengerx a écrit:
phil burn out a écrit:Je suis pas loin de partager tes vues, mais il me semble que claquer 30 ou 40 euro de skeud par semaine, ça me parait pas surréaliste, on peut facilement claquer ça en bistrot en une soirée. Engagement personnel, en fonction de ses moyens.


Hmmm... c'est pas surréaliste si on a un travail relativement bien rémunéré... ça me paraît beaucoup moins réaliste lorsque l'on est au chômage ou vivant des minima sociaux... et je parle en connaissance de cause...


Clair. Je voulais simplement souligner que je connais un paquet de gens qui bossent ou qui ont un revenu substantiel et qui ne se ruinent pas en disques DIY...

Quant aux concerts dans les caves, on y arrivera quand toutes les MJC auront fermé. Et peut-être même qu'on continuera à s'y amuser. :mrgreen:
Avatar de l’utilisateur
phil burn out
Je suis trop haut pour les clashs, renoi
 
Messages: 1914
Inscription: 07 Avr 2003, 19:54
Localisation: Montagne de Reims

Messagepar buddy satan » 09 Juin 2005, 00:17

Et peut-être même qu'on continuera à s'y amuser.


Un an de cave à Nancy et je me suis jamais autant amusé.
Avatar de l’utilisateur
buddy satan
Je suis Florian Schall.
 
Messages: 5732
Inscription: 20 Déc 2004, 22:56
Localisation: Metz

Messagepar PP le Moko » 09 Juin 2005, 01:13

Je suis en adéquation parfaite avec toi trash...encore merci pour ce post.
PP le Moko
 

Messagepar greg » 09 Juin 2005, 09:16

putain il est où l'administrateur ? faut qu'il bloque le sujet après le post de Trash, sans blague... c'est vraiment chouette de lire ça.. et tellement vrai tout ce que tu dis sur les tournées, notamment dans l'est où la thune est complètement accessoire tellement les rencontres et le voyage sont mortels... bref = :lol:
greg
n° 10 dans ma team...
 
Messages: 332
Inscription: 17 Juil 2002, 20:34

Messagepar huguespzzl » 09 Juin 2005, 11:07

pffiou, ça répond à plein de truc pour moi ce post!
Dernière édition par huguespzzl le 09 Juin 2005, 11:20, édité 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
huguespzzl
Oï polloï, Den poullden
 
Messages: 2004
Inscription: 13 Juin 2003, 16:14
Localisation: www.puzzle-records.com

Messagepar xavengerx » 09 Juin 2005, 11:09

Je suis assez d'accord sur le fond avec Trash, sur la forme, je dois avouer que mon cerveau fonctionne certainement très mal, du coup je ne comprends pas très bien...

Sinon, à propos de ça:
lors de mes dernières tournées, j ai pu constater en effet que le public avait bcp changer (muter?) il et clair que le côté mercantile a explosé, je n'ai jamais vu autant de ventes de disques depuis ces 2 dernieres années. CA A PRIS DES PROPORTIONS tellement enorme que tout discours alternatifs a disparu (souviens toi julien pendant le daitro tour de mon mini pétage de plomb a lille et a paris et du "on est pas la que pour vendre des disques" devant tous ces jeunes médusés...) J 'etais ravi d'être en tournée mais plusieurs fois, j'avais l'impression d'être vendeur a la fnac et bizarrement JAMAIS MAIS JAMAIS, j'ai vendu un fanzine.


Du coup j'ai plein de solutions à proposer:

La solution ne serait-elle pas que les groupes DIY arrêtent de sortir des disques, des démos et des t-shirts et de les proposer à la vente lors de leurs concerts (ou en distro), non? Et puis au lieu de demander un défraiment lors des tournées, il suffirait de jouer gratuitement et de passer les frais engagés sur le budget vacances des membres du groupe. Ça évitera de mettre un pied dans le monde mercantile... et puis ça permettrait au punk de rester un gentil petit loisir d'occidentaux privilégiés... houla, je sens que je commence à m'énerver derrière mon clavier... :lol:
xavengerx
 

Messagepar Damiel » 09 Juin 2005, 11:27

ben arrête...


Thrash je pense que tout ce que tu malfré ce que tu as dit au debut de ton texte
tu es trés clair et beaucoup de ce que tu dis amène à réfléchir !!!
Avatar de l’utilisateur
Damiel
n° 10 dans ma team...
 
Messages: 463
Inscription: 16 Juil 2004, 18:07
Localisation: Toulouse

Messagepar Luc » 09 Juin 2005, 11:37

RASH, t'es le meilleur ! :D
Avatar de l’utilisateur
Luc
Je suis trop haut pour les clashs, renoi
 
Messages: 1195
Inscription: 08 Avr 2003, 17:11
Localisation: Bored-oh!

Messagepar phil burn out » 09 Juin 2005, 11:42

xavengerx a écrit:La solution ne serait-elle pas que les groupes DIY arrêtent de sortir des disques, des démos et des t-shirts et de les proposer à la vente lors de leurs concerts (ou en distro), non? Et puis au lieu de demander un défraiment lors des tournées, il suffirait de jouer gratuitement et de passer les frais engagés sur le budget vacances des membres du groupe. Ça évitera de mettre un pied dans le monde mercantile... et puis ça permettrait au punk de rester un gentil petit loisir d'occidentaux privilégiés... houla, je sens que je commence à m'énerver derrière mon clavier... :lol:


C'est intéressant, en tous cas la 1ère partie, je crois que les groupes pourraient se passer d'un support type disque pressé dans une boîte pro et ne garder que CDr, k7 et mp3. Après, que vont devenir les collectionneurs ? 8)
Avatar de l’utilisateur
phil burn out
Je suis trop haut pour les clashs, renoi
 
Messages: 1914
Inscription: 07 Avr 2003, 19:54
Localisation: Montagne de Reims

Messagepar Damiel » 09 Juin 2005, 11:46

Puis je pense que même si le D.I.Y représente beaucoup pour toi, quand t'as une deuxième passion que c'est la musique, faire un disque c'est aussi comme prendre une photo, c'est un moyen de figer quelque chose, de garder une trace de ce que t'as accompli en tant que musicien , en tant que groupe.Dans un disque je ne vois pas qu'un moyen de tourner ou un produit ....
Avatar de l’utilisateur
Damiel
n° 10 dans ma team...
 
Messages: 463
Inscription: 16 Juil 2004, 18:07
Localisation: Toulouse

Messagepar Zen » 09 Juin 2005, 11:48

c'est Fugazi qui ne vendent jamais de merchandising sur la route de manière à ce que les gens viennent vraiment à un concert et pas dans un magazin. Ca pourrait être une idée mais en mêm etemps les distros font partie de la culture hardcore /dy et permettent de pas payer le port.

Sinon le texte de Thrash est très clair et très enthousiasmant, je veux finir mes jours à Zombri.
Avatar de l’utilisateur
Zen
Luttine Youth!
 
Messages: 2277
Inscription: 04 Jan 2003, 02:06
Localisation: Bologna violenta

Messagepar xavengerx » 09 Juin 2005, 11:54

phil burn out a écrit:
xavengerx a écrit:La solution ne serait-elle pas que les groupes DIY arrêtent de sortir des disques, des démos et des t-shirts et de les proposer à la vente lors de leurs concerts (ou en distro), non? Et puis au lieu de demander un défraiment lors des tournées, il suffirait de jouer gratuitement et de passer les frais engagés sur le budget vacances des membres du groupe. Ça évitera de mettre un pied dans le monde mercantile... et puis ça permettrait au punk de rester un gentil petit loisir d'occidentaux privilégiés... houla, je sens que je commence à m'énerver derrière mon clavier... :lol:


C'est intéressant, en tous cas la 1ère partie, je crois que les groupes pourraient se passer d'un support type disque pressé dans une boîte pro et ne garder que CDr, k7 et mp3. Après, que vont devenir les collectionneurs ? 8)


J'avoue que les collectiionneurs m'effraient un peu... quand je vois que certains mettent des sommes incroyables dans un disque (qui au départ valait une poignée d'euros)... :shock: encore un travers de capitaliste... :lol: surtout maintenant quant on sait que l'on peut trouver au format mp3 la quais-totalité des disques épuisés...
xavengerx
 

Messagepar phil burn out » 09 Juin 2005, 15:22

Je me considère collectionneur, je ne mets jamais plus de 20 euro dans un disque Punk. Je suis loin d'être le seul dans le Punk, mais d'autres cassent leur tirelire pour un disque, un livre, un tableau qui leur fait envie. Chacun son dada...
Les disques rares ont une valeur certes, mais c'est surtout une monnaie d'échange contre un autre disque rare.
Ensuite, on peut faire un enregistrement sans forcément en faire un objet commercialisé. Ou alors diffuser un message mais sans le vendre. Les alternatives à explorer dépassent certainement notre imagination !
Dernière édition par phil burn out le 09 Juin 2005, 15:35, édité 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
phil burn out
Je suis trop haut pour les clashs, renoi
 
Messages: 1914
Inscription: 07 Avr 2003, 19:54
Localisation: Montagne de Reims

Messagepar AUREL » 09 Juin 2005, 15:28

xavengerx a écrit:Je suis assez d'accord sur le fond avec Trash, sur la forme, je dois avouer que mon cerveau fonctionne certainement très mal, du coup je ne comprends pas très bien...

Sinon, à propos de ça:
lors de mes dernières tournées, j ai pu constater en effet que le public avait bcp changer (muter?) il et clair que le côté mercantile a explosé, je n'ai jamais vu autant de ventes de disques depuis ces 2 dernieres années. CA A PRIS DES PROPORTIONS tellement enorme que tout discours alternatifs a disparu (souviens toi julien pendant le daitro tour de mon mini pétage de plomb a lille et a paris et du "on est pas la que pour vendre des disques" devant tous ces jeunes médusés...) J 'etais ravi d'être en tournée mais plusieurs fois, j'avais l'impression d'être vendeur a la fnac et bizarrement JAMAIS MAIS JAMAIS, j'ai vendu un fanzine.


Du coup j'ai plein de solutions à proposer:

La solution ne serait-elle pas que les groupes DIY arrêtent de sortir des disques, des démos et des t-shirts et de les proposer à la vente lors de leurs concerts (ou en distro), non? Et puis au lieu de demander un défraiment lors des tournées, il suffirait de jouer gratuitement et de passer les frais engagés sur le budget vacances des membres du groupe. Ça évitera de mettre un pied dans le monde mercantile... et puis ça permettrait au punk de rester un gentil petit loisir d'occidentaux privilégiés... houla, je sens que je commence à m'énerver derrière mon clavier... :lol:

.
Je pense que tu peux arriver à accorder les deux choses ( faire un concert et y vendre des disques ) à condition que tu dises aux gens qui sont présent que tu n'est pas là que pour ça , que:" la scène c'est pas que vendre des disques "

Sinon thrash 8) la classe comme d'hab'
AUREL
 

Messagepar hl » 09 Juin 2005, 16:25

SAINT ETIENNE 1
LILLE 0

SAINT ETIENNE 1
RENNES 0

SAINT ETIENNE 1
BORDEAUX 0

SAINT ETIENNE 1
TOULOUSE 0

SAINT ETIENNE 1
REIMS 0

SAINT ETIENNE 1
USA 0
Avatar de l’utilisateur
hl
Captain' Awesome
 
Messages: 1850
Inscription: 02 Juil 2002, 09:27
Localisation: 75009

PrécédenteSuivante

Retourner vers Write It Yourself

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron