DO IT YOURSELF : Oui mais quoi et comment ?

"DIY", philosophie punk/hardcore, politique, engagement (s), manifs,etc... c'est ici qu'on débat.

Messagepar Zen » 07 Juin 2005, 12:04

thelastgoonies a écrit:l
zen , je pense que la citation par rapport a xav' voulait juste signifier, "respect et interet pour les réflections de chacun" Ce qui est ESSENTIEL dans ce débat.


j'entend bien, mais j'ai jamais trouvé Xavier agressif et en fait j'ai pas du tout compris pourquoi Laurent l'était... ou alors j'ai pas tout suivi.
Avatar de l’utilisateur
Zen
Luttine Youth!
 
Messages: 2277
Inscription: 04 Jan 2003, 02:06
Localisation: Bologna violenta

Messagepar Laurent G. » 07 Juin 2005, 12:07

Zen a écrit:
thelastgoonies a écrit:l
zen , je pense que la citation par rapport a xav' voulait juste signifier, "respect et interet pour les réflections de chacun" Ce qui est ESSENTIEL dans ce débat.


j'entend bien, mais j'ai jamais trouvé Xavier agressif et en fait j'ai pas du tout compris pourquoi Laurent l'était... ou alors j'ai pas tout suivi.


:?:

Je me suis juste échauffé à cause de la première réaction de thelastgoonies par rapport à mon résumé. Je ne me suis jamais énervé contre xavier. Tu as mal lu.
Laurent G.
L'œil de Rocky, les couilles à Rocco
 
Messages: 137
Inscription: 22 Avr 2003, 09:56
Localisation: Delémont - Suisse

Messagepar Zen » 07 Juin 2005, 12:09

ok, désolé, j'ai mal compris je croyais que tu disais à Xavier qu'il devait pas faire la morale.
Avatar de l’utilisateur
Zen
Luttine Youth!
 
Messages: 2277
Inscription: 04 Jan 2003, 02:06
Localisation: Bologna violenta

Messagepar EMOLUTION » 07 Juin 2005, 12:13

Comme je le disais dans un autre post, DIY, c'est le nom d'une chaine de magasins de bricolage aux USA... Ca veut tout dire !!!

Après dans le punk, il y a des valeurs un peu plus profondes attachées, mais je pense pas que ça aille aussi loin que certains semblent le penser.
Perso, à force de tourner, j'ai surtout l'impression que le DIY est trop souvent une excuse pour faire n'importe quoi n'importe comment... Je n'accuse personne et je vois venir 50 messages qui disent 'pas moi', mais on s'en fout de qui, le probleme c'est que ça existe, faut arreter de faire semblant de rien voir, tous les groupes qui tournent en témoignent, j'en ai discutté avec 3 groupes qui sont passés ici ces derniers jours, tout le monde confirme, et c'est pareil pour tous les groupes avec qui j'ai tourné, et je sais que Xav aussi est de ce point de vue.
Loin de nous de vouloir dire que le DIY c'est pourrit et qu'il faut tout changer dedans, le probleme c'est qu'il y a des gens qui l'utilisent comme excuse pour faire n'importe quoi, et du coup, la tentatvie -aussi hasardeuse soit elle- d'alternative ne tiens plus debout.

Après sur le fond du DIY, je pense perso (mais je sais que les avis peuvent diverger), que faire quelque chose sois même dans le monde dans lequel on vit est déjà une forme d'alternative en soi. Ca peut vous paraitre un peu leger, mais dans un monde ou tout est à consommer, ou tu dois achetter tes plats cuisinés tout fait, ou tu dois appaller un plombier quand tes chiottes fuient etc, faire tout ça soit même est une alternative et est en soi un acte revendicateur.
Je vois bien plus de valeurs DIY quand je vois un mec comme John Ivers, ouvrier américain de base, qui passe 1 an et demi à se construire des montagnes russes dans son jardin pendant son temps libre, parce qu'il "aime les montagnes russes mais est saoulé de payer pour faire la queue". Alors il s'est fait les siennes, pas de plans, pas d'ingenieurs, tout au feeling, et ses mots "je savais que ça aller marcher, j'ai jamais douté".... Et ouais, ça marche, meme merveilleusement.... Pour moi y'a beaucoup plus de signification là que dans nos propos et actions à tous....
A coté de ça le mec qui orga un concert et qui est pas capable de filer des infos de route et de s'assurer que le groupe n'aura pas besoin de matos à son arrivée, qui paye un kebab au groupe alors que c'est tellement facile de faire de la bonne bouffe soit meme, qui fais dormir le groupe dans un garage ou meme un chien passerait pas la nuit, et qui dit au revoir avec le sourrire en filant 12,5€ et un petit pain pour tout le groupe.
Je dis pas que tous les concerts DIY sont comme ça, il y a des gens qui font les choses merveilleusement, mais y'a encore trop de plans comme ça, et je dirais même que le probleme de fond est un manque de communication. Si le groupe est au courant que c'est un plan à l'arrache, que l'orga est clair et que le groupe choisit d'y aller, pas de probleme, mais souvent on te mets devant le fait accompli, et mettre devant le fait accompli, pour moi c'est une methode du vieux monde et pas du DIY ou d'une quelconque alternative.
Avatar de l’utilisateur
EMOLUTION
n° 10 dans ma team...
 
Messages: 260
Inscription: 25 Mar 2004, 12:00
Localisation: lille

Messagepar ChristOff » 07 Juin 2005, 12:52

Aurélien, personne n'a nier que cela pouvait aussi être pourrave le punk do it yourself non-profit...
Il me semble personnellement (je le répète) que cela n'est pas lié au projet tel qu'il existe, ou que ce n'est pas un problème d'organisation ou de logistique. Cela ne remet en rien en question le projet globale en ce qui me concerne...
Le problème, c'est que le punk do it yourself d'aujourd'hui manque de passion. Les choses ne se font plus avec le gout de la nouveauté, de la rage, de la curiosité.
J'impute comme je l'ai dit auparavant cela en grande parti à la confusion qui existe dans notre "communauté"... L'ambiguité des discours sur notre "radicalité" et sur les moyens qu'on veut se donner a laissé d'une part entrer des gens qui n'y croient pas du tout, des arrivistes qui pensent qu'organiser un concert, c'est la bonne occaz' de faire jouer son groupe, on faire un zine faire la promo de son label, on faire une distro un moyen de gagner des thunes faciles. D'autre part, le contexte "rock'n roll", d'apathie, de nihilisme généralisé dans notre société aide pas à croire à quelque chose non plus...
C'est un problème en effet si le punk diy ne croit plus en lui-même, que les gens restent sur leurs acquis et ne souhaitent plus partager, inauver, entreprendre pour la communauté (et non pas pour leur gueule)... Faire des contrats pour codifier la chose ne résoudra de toute façon pas le problème de fonds. Cela pourra effectivement en effet amoindrir les sales coups, je comprends très bien votre propos, et je le trouve pas pourrave en soit (je le répète)... Mon propos est de tenter d'analyser ce qui a provoqué la disparition de la générosité, de la fougue dans notre communauté. Pour moi, l'idéologie capitaliste détruit les communautés, la solidarité et aplani vers le bas les relations en les réduisant à des rapports marchands. Je pense que mon "discours" ce situe là en fait... Si on est d'accord pour dire que le capitalisme tends à faire ça dans la "vraie vie" (gentrification, destruction de la solidarité et des communautés, hierarchisation, compétition, inégalités, violences, etc... ), pourquoi on refuse de se dire que peut-être il agit pareil dans le punk ??? Pourquoi on croit que nous on pourrait "maitriser" la chose, et utiliser les outils capitalistes "bien" et sans concéquences ? Je pense que ce qui a modifier en profondeur les modes d'organisation et de communication dans le punk, c'est l'arrivée et l'acceptation du capitalisme et de ses pratiques chez nous. Mon discours n'est pas de contredire ce que toi ou Xavier avez constaté, je pense qu'en effet, c'est une réalité. Mon discours est de dire que c'est pas en augmentant encore et encore le degré d'acceptation des méthodes de gestions capitalistes qu'on résoudra le problème de fond. Ce que vous proposer, c'est le rêve réformiste qu'en jouant le jeu, on va pouvoir apliquer des cataplasmes et boucher les trous et maintenir le navire à flot... Ma perspective est de dire que cela ne fonctionne pas plus de rationaliser les choses de la sorte. Au mieux, on garde un navire fantome à flot. Au pire, on détruit le rêve et l'utopie en participant à glorifier le capitalisme comme unique chemin possible. C'est ma perspective. Le punk pour moi ne peut exister que comme zone de résistence. Dégagons nous de l'étau lié aux pratiques "normales" du business, n'ayons pas peur de réaffirmer humblement que nous voulons AUTRE CHOSE. Réinjectons de la passion, de la nouveauté dans ce monde d'ennui, de baillement, de traditions... On a besoin d'excitant, pas d'encore plus de normalité, d'organisation rationnelle... voilà ce que je crois. Dans un premier temps, attachons nous à recréer quelque chose d'excitant dans le punk, rendons nos concerts plus intéressants, remettons l'accent sur la communication et les relations humaines. Voilà ce à quoi je crois et ce que je veux tenter de vivre encore et encore... On a trop focaliser (et j'ai ma part de responsabilité) sur le négatif. Redonnons de la spontanéité au truc, ayons pas peur des slogans de base, parfois ça fait du bien aussi de recadrer ce que nous sommes... nan ?
ChristOff
 

Messagepar ChristOff » 07 Juin 2005, 13:13

Zacchary, bonjour... je vais essayer de te répondre simplement et sans trop de longeur...
Oui, peut-être que cela est "logique" est "raisonnable" que chaque chose que nous fassions puisse avoir une valeur, et être monayable. Pour moi, codifier cela de façon trop parfaite contribue à créer un monde on tout est hierarchisé, où la vie et les rêves des individus sont cadenassés et régulés. Ce monde cauchemardesque est pour moi une réalité : c'est le monde dans lequel nous vivons.
Je ne peux pas parler de ton pays, je ne connais pas vraiment l'Afrique. Ce que je peux te dire, c'est qu'une des réalités de la France, et des pays occidentaux, c'est qu'une idéologie économique et culturelle existe ici et utilise le format de la "récompense" et de la division pour maintenir les gens prisonnier de vies sur lesquels ils et elles n'ont plus de contrôle.... Ce système s'appelle le capitalisme, et je veux m'y opposer.
Le problème, c'est que le punk, même si cela peut paraitre prétentieux, ce n'est pas juste une musique. C'est un mouvement qui a toujours chercher à critiquer la culture dominante. A la fin des années 70, le punk a convergé avec d'autres mouvements radicaux (anarchisme, lutte anti-nucléaire, pacifisme, autonomie, féminisme, etc... ) pour tenter de proposer des alternatives de vie et d'organisation. Un réseau de lieux et de gens s'est constituer, proposant des modèles concrets de résistence (squat, refus du travail salarié, refus de l'hétérosexualité forcée, etc... ). C'est ce réseau généreux et solidaire que je veux considérer comme la base du punk, pas la musique.
Sam Mbah (un anarchiste nigérien) a écrit un livre sur l'anarchisme africain où il met en avant les liens entre l'anarchie et les sociétés traditionnelles africaines. (African Anarchism: The History of a Movement)...
ChristOff
 

Messagepar xavier » 07 Juin 2005, 15:00

Christophe, aucun problème sur ce que tu viens de dire, j'adhère à quasiment tout et au pire, les points de divergence, je les comprends.
L'excitation, la spontanéité des concerts, c'est quelque chose qui me tient aussi à coeur. Sinon je ne serais pas encore là à poster.
Le truc que j'ai dit à travers mon texte, c'est que je souhaite que tout se passe bien dans les scènes underground (je dis "les" car à relire mon texte, je m'adresse à toutes les scènes underground même si je prends la punk hardcore en exemple principal), que tout le monde s'y retrouve : groupes, orgas et public. Et quand je dis "s'y retrouve", c'est autant dans le plaisir et l'excitation procurés par les concerts (et pourquoi pas d'autres évènements) que dans l'aspect strictement financier de la chose. Les rapports d'argent me gênent moi aussi mais c'est une réalité que je ne peux occulter même si je voudrais bien. Payer plus que de raison de ma poche pour tourner ou faire jouer des groupes, c'est acceptable ponctuellement mais pas systématiquement. Du moins pour ma part. J'ai pas de solutions miracles. J'avoue aussi avoir focalisé sur les aspects négatifs. C'est ma grande spécialité mais bon, vu le style de zik que j'aime et que je joue, vous m'excuserez Image
Et ce que je dis aussi mais je pense que tout le monde l'a compris, c'est que l'information au public doit être claire. Si on veut un public investi et concerné, il faut lui donner les moyens et les outils de se former. Le parcours doit se faire dans les deux sens. Je ne peux que saluer l'initiative des gens d'Alchimia, Emili, Toto et autres (désolé à ceux que j'oublie) pour leur flyer.
Encore une fois, mon message se veut généraliste s'adresse à toutes les scènes underground (non, je suis pas unity, je laisse ça à Richard ta vie :wink: ) et pas spécifiquement à la scène punk hardcore DIY no profit. On s'est pas entendu au départ sur une question de définition et c'est pour ça que ça a pu s'enflammer de temps à aut:lol: re. Mais si l'idée d'implication du public peut être entendu dans les sphères metal, hip hop, pop, electro machin, etc, ce sera déjà une grande satisfaction personnelle et j'espère un élément à prendre en compte dans la construction d'une alternative culturelle et artistique à la soupe mainstream qui nous aie servie. Voilà où mon "combat".
Pour finir, le côté politique du punk hardcore DIY au sens anticapitaliste et tout ce qui a pu être dit ici, je ne le dénie pas, loin de là. Juste que je ne l'incluait pas dans le débat de base (parce que discours généraliste...) car la scène punk me serait uniquement d'exemple.
Prochaine mission : trouver un vocabulaire compréhensible par toutes les scènes underground indé et établir un lexique :wink:
Avatar de l’utilisateur
xavier
Jah Army!
 
Messages: 4489
Inscription: 04 Aoû 2002, 13:22
Localisation: à côté d'un appart de connards bruyants

Messagepar nekromonkizz » 07 Juin 2005, 15:05

au début du topic, j'ai voulu esayer d'analyser un peu le truc, essayer de voir où xavier voulait en venir, essayer de lire entre les lignes et tout, durant ce temps le débat a gonflé comme un fleuve en crue, impossible pour moi de reprendre le fil du truc, carrémnt emporté par le courant.
j'ai lu des choses belles, intéressantes qui m'ont redonné espoir en une vie meilleure, j'ai lu des choses qui s'apparentent presque à mes cauchemars.
j'ai été mis face à mes contradictions, face aux incohérences qu'il peut y avoir dans mon discours, dans ma manière de peser, de vivre, de consommer même.
j'ai été obligé de me remettre en question, ça a été douloureux (comme à chaque fois.) mais pas dénué d'intérêt.

pour ça je tiens à remercier le spersonnes qui ont pris de leur temps pour exprimmer du miux qu'ils ont pu leurs pensées. merci à vous.



pour le DIY no-profits :
il y a quelques détails qui m'ont intrigué :

la pub = "arme du capitalisme" (je caricature, mais c'est volontaire), alors pourquoi dans des zines DIY on a encore droit à de la pub? pour le diffusion des idées des groupes/labels impliqués? mais alors où est CONCRETEMENT la différence? car pour moi la pub est un moyen de diffusion d'un message, certes, mais un message du type : "ACHETE MON PRODUIT" et basta!

on parlait plus haut (et dans un autre topic) du prix d'entrée des concerts, merde je vois pas en quoi on peux pas faire un concert à 6€. faut pas se voiler la face (là je parle pour Reims), il y en a combien des galériens aux concerts? et puis merde quoi! si le sgens qui viennent au concert ont suffisamment de thune spour s'acheter des fringues hors de prix, des binouzes toute la soirée, le shit qu'il fume, les disques, les t-shirt de groupes, etc... ils ont bien 1€ à mettre en plus pour l'entrée!!!
donc je ne suis pas réticent à ça, mais AVEC une information appropriée, une "éducation" (je trouve pas d'autres mots dslé) du public, et une flexibilité adaptée aux diverses pêrsonnes...

l'information : rien de plus facile : fly, affiches (le mot est laché). merde ça coute quoi de faire genre 30 affiches en A3 avec un texte explicatif dessus que tu placardes à l'entrée du concert et à divers endroits de la salle?

pa sle courage de me relire, ça doit encore fourmiller de non-sens et de contradictions merdiques...
voilà.
Avatar de l’utilisateur
nekromonkizz
n° 10 dans ma team...
 
Messages: 427
Inscription: 07 Fév 2005, 18:22
Localisation: reims

Messagepar EMOLUTION » 07 Juin 2005, 15:07

Christophe, je suis enfin à peu près d'accord avec toi... Bien sur il faut une remettre une bonne dose de passion... Mais il ne faut pas cacher non plus les problemes, et je pense qu'il faut essayer d'y remedier. Certes certains procédés n'ont rien à foutre ici, c'est clair. D'autres sont des procédés qu'on colle aux méthodes capitalistes mais qui en soit n'en sont pas forcement. Un exemple tout con. La peur des fiches techniques... Ouais dans les SMAC on te demande une fiche technique, mais je pense que ce procédé n'est pas en soi un truc pervers, ils l'ont adopté parce qu'en toute logique, quand tu fais jouer un groupe, le mieux c'est que le groupe puisse jouer ses chansons... Alors certes on est pas obligés de faire des mega fiches techniques, un petit mot dans un mail suffit, mais c'est des choses qui sont importantes à mettre à plat quand meme. Ouais si on écoute certains, c'est pas grave, tu arrives, tu joues qui qu'il en soit, mais si t'a rien pour brancher ta gratte parce que t'as pas pensé à dire à l'orga que tu tournes sans ampli, bah t'es dans la merde....
Y'a pas mal de trucs comme ça. Avoir quelqu'un qui prend en charge ton booking dans un pays que tu connais pas, n'est pas forcement synonyme de division des taches pour plus de profit. Un mec peut aussi le faire de manière DIY et dans ces cas là c'est vraiment un truc communautaire... Franchement, aider un groupe à trouver des dates, si tu le fais pour filer un coup de main, c'est beaucoup de prise de tete et toi au final tu gagnes rien, donc voila, faut pas forcement voir ça comme un fonctionnement pervers...
En gros je resumerais en disant que c'est pas forcement les procédés du capitalisme en eux memes qui sont pervers, c'est le capitalisme qui les pervertis pour arriver à ses fins. Ces procédés (pas tous mais une partie au moins) sont neutres, à nous de savoir les utiliser dans leur neutralité sans les laisser etre récupérés à notre niveau par la machine capitaliste...
Et je vois là aussi un beau et passionnant challenge...

Si tu met ta ditro en ligne, tu appliques un procédé neutre, mais qui est à coté récupéré par le capitalisme pour vendre du vent. A toi de tout mettre en oeuvre pour que toi tu ne vendes pas du vent, et que tu le fasse par passion...

C'est peut etre jouer avec le feu, mais quoi que tu fasses d'alternatif dans ce bas monde, tu joues avec le feu... Et c'est surement ça qui nous plait...

Pour reparler de la passion, franchement j'ai observé avec tristesse que ceux d'entre nous les plus passionnés sont ceux qui disparaissent le plus vite, avec un sorte de sentiment de trahison. Franchement, t'es motivé à fond, tu crois en ces belles idées et en un DIY solide et alternatif, et tu pars en tournée poru la premiere fois... Et bien y'a de quoi dechanter sévère...
Chaque fois que je rentre de tournée, je suis partagé entre un sentiment de bonheur d'avoir partagé des moments avec les gens avec qui je suis partout et d'avoir bougé à droite à gauche, et un sentiment de dégout de voir comment des heures et des heures de taf passionné peut aboutir sur des plans pourris.
A chaque fois j'ai envie de me casser en claquant la porte, mais j'arrive pas à le faire parce qu'au fond de moi je sais que c'est possible, et c'est pour ça que j'essaye de faire savoir les choses qui vont pas, n'en deplaise à certains.

Oui on vend que des disques de groupes ricains dans les distros, quand on vend quelque chose, et c'est pas non plus si frequent que ça. Oui les groupes ricains sont mieux accueillis que les groupes français, non les gens ne sont pas curieux comme ils devraient l'etre......
Je pense qu'il faut vraiment qu'on fasse un constat réel de la situation, et qu'on essaye de partir de là pour faire changer les choses. Alors oui ça peut vouloir dire faire quelques compromis, mais perso je suis pas contre les compromis si ils peuvent nous apporter quelque chose de concert, et surtout si ils sont conscients et pas imposés par le vieux monde...
Je ne pense pas qu'il faille partir d'un constat qui compare maintenant avec avant en se disant qu'avant c'etait mieux et qu'on pourrait y retourner.
Je pense que tout évolue, l'omni présence du capitalisme s'empare bien sur de chacune de nos failles, mais je pense que de laisser vivoter le punk avec toutes ses merdes en se disant qu'il faudrait refaire comme avant n'est pas la solution.
Pour moi il faut savoir aussi faire table rase du passé, et se mettre au travail pour construire un nouveau punk, pas forcement moins politisé, mais qui colle plus à nos besoins et nos envies que celui déssiné par d'autres il y a si longtemps. C'est peut etre parce que je suis pas bien vieux, mais j'ai l'impression que là beaucoup s'affèrent à chercher un truc qui ne leur correspond pas vraiment... A un homme nouveau correspond un monde nouveau, c'est vrai aussi pour le punk...
Je pense qu'on peut faire quelque chose d'encore plus beau , d'encore plus poetique et surtout d'encore plus revendicateur.... Mais il faut qu'on arrete de se borner à revendiquer des trucs qui ne sont pas frocement à 100% nos aspirations.

J'ai des fois l'impression d'etre comme le politique qui dit non alors qu'il est dans le parti du oui, mais justement, je pense pas qu'il faye se servir du punk pour uniformiser les esprits comme les politiques se servent des partis pour le faire. On va pas virer un gars qui dit non alors que les autres disent oui juste pour ça,( sauf si son non implique des choses dansgereuses etc). Le punk pour moi c'est un espace de liberté arraché au monde de l'ennui, chacun l'entreprend comme il le ressent, mais quoi qu'il arrive on se retrouve tous ici au même moment, et je pense pas que ce soit un hasard....

Voila, n'y voyez pas une bataille, je tente juste d'exposer et d'expliciter mon point de vue. Je ne le fais en aucun cas pour detruire celui des autres qui n'est pas moins respectable que le mien.

(en disant ça j'ai un peu l'impression d'etre comme les marques de clopes obligé de marquer FUMER TUE sur les paquets... Là aussi ça pose des questions, le politiquement correct s'impose aussi dans le punk... Pourquoi ne peut on pluss etre bourrin dans nos manières de nous exprimer pour defendre nos idées ?
Pourquoi ne peut on plus opposer des idées et les confronte ?, tant qu'on ne tombe pas dans la bassesse qui reviens souvent sur les forums et qui consiste à demonter une PERSONNE sous pretexte qu'on est pas d'accord avec ses IDEES.
Y'a pas de probleme dans une confrontation d'idées, c'est ce qu'on retrouve dans la litterature depuis des siècles, et c'est surement de ça qu'est né le punk...
Mais je pense juste que le monde nous a désappri à discutter, à échanger.
Voir ses arguments descendus par quelqu'un est le meilleur moyen de les consolider, d'en comprendre les failles pour mieux les reboucher - ou bien de comprendre qu'on est dans le faux.
Avoir peur de ça c'est penser qu'on a pas le droit à l'erreur et qu'on ne doit surtout pas se remettre en question (idéologiquement parlant). C'est toutes les valeurs du monde mort.
Il n'y a rien de plus sain qu'une discussion entre deux personnes sur des idées divergentes, il faut juste eviter que ça derive en attaques personelles...)
Avatar de l’utilisateur
EMOLUTION
n° 10 dans ma team...
 
Messages: 260
Inscription: 25 Mar 2004, 12:00
Localisation: lille

Messagepar EMOLUTION » 07 Juin 2005, 15:15

nekromonkizz a écrit:au début du topic, j'ai voulu esayer d'analyser un peu le truc, essayer de voir où xavier voulait en venir, essayer de lire entre les lignes et tout, durant ce temps le débat a gonflé comme un fleuve en crue, impossible pour moi de reprendre le fil du truc, carrémnt emporté par le courant.
j'ai lu des choses belles, intéressantes qui m'ont redonné espoir en une vie meilleure, j'ai lu des choses qui s'apparentent presque à mes cauchemars.
j'ai été mis face à mes contradictions, face aux incohérences qu'il peut y avoir dans mon discours, dans ma manière de peser, de vivre, de consommer même.
j'ai été obligé de me remettre en question, ça a été douloureux (comme à chaque fois.) mais pas dénué d'intérêt.

pour ça je tiens à remercier le spersonnes qui ont pris de leur temps pour exprimmer du miux qu'ils ont pu leurs pensées. merci à vous.



pour le DIY no-profits :
il y a quelques détails qui m'ont intrigué :

la pub = "arme du capitalisme" (je caricature, mais c'est volontaire), alors pourquoi dans des zines DIY on a encore droit à de la pub? pour le diffusion des idées des groupes/labels impliqués? mais alors où est CONCRETEMENT la différence? car pour moi la pub est un moyen de diffusion d'un message, certes, mais un message du type : "ACHETE MON PRODUIT" et basta!

on parlait plus haut (et dans un autre topic) du prix d'entrée des concerts, merde je vois pas en quoi on peux pas faire un concert à 6€. faut pas se voiler la face (là je parle pour Reims), il y en a combien des galériens aux concerts? et puis merde quoi! si le sgens qui viennent au concert ont suffisamment de thune spour s'acheter des fringues hors de prix, des binouzes toute la soirée, le shit qu'il fume, les disques, les t-shirt de groupes, etc... ils ont bien 1€ à mettre en plus pour l'entrée!!!
donc je ne suis pas réticent à ça, mais AVEC une information appropriée, une "éducation" (je trouve pas d'autres mots dslé) du public, et une flexibilité adaptée aux diverses pêrsonnes...

l'information : rien de plus facile : fly, affiches (le mot est laché). merde ça coute quoi de faire genre 30 affiches en A3 avec un texte explicatif dessus que tu placardes à l'entrée du concert et à divers endroits de la salle?

pa sle courage de me relire, ça doit encore fourmiller de non-sens et de contradictions merdiques...
voilà.


Ton post est super interessant.

Je voulais juste rajouter un petit mot sur les prix des concerts. J'ai encore eu un exemple ce week end : un concert à 6€ (dans un lieu qui demande une adhésion de 1€par an, donc 7€le concert pour les nouveaux venus) > 115 entrées.

Même ville deux jours plus tard, un week end en plus, autre concert, dans un bar, bons groupes, entrée @ 3€, logiquement tu penses qu'il va y avoir du monde... > 40 / 50 entrées maxi....
Pourtant les deux orga etaient toutes aussi punk, la 'promo' toute aussi efficace etc.

Donc je pense qu'il faut arreter de fixer toute l'attention sur le prix et d'utiliser le prix bas comme pretexte pour tous les plantages.

Les deux concerts étaient tout aussi mortels.
Avatar de l’utilisateur
EMOLUTION
n° 10 dans ma team...
 
Messages: 260
Inscription: 25 Mar 2004, 12:00
Localisation: lille

Messagepar tetedemort » 07 Juin 2005, 15:26

le prix des concerts..c'est juste un petite partie du truc...hein on en a déjà causé avant..
nekro je pense qu'à reims ça restera à 5 euros...je vois pas le problème..

emolution..y'a un truc que t'oublie de spécifier...CT uoi les groupes sur les deux soirées dont tu parles ? :wink:
Avatar de l’utilisateur
tetedemort
J'ai demandé ma route au mur, il m'a dit d'aller tout droit
 
Messages: 617
Inscription: 24 Juil 2004, 19:53

Messagepar nekromonkizz » 07 Juin 2005, 15:31

tetedemort a écrit:le prix des concerts..c'est juste un petite partie du truc...hein on en a déjà causé avant..
oui je sais que c'est une petite partie du probleme, mais c'est une partie quand même pour certains.

nekro je pense qu'à reims ça restera à 5 euros...je vois pas le problème..
j'ai pas dit que je voulais que ça bouge sur reims, je dis juste que moi ça me dérange pas que dans d'autres villes ils soient "obligés" de le faire. nous avons la chance, à reims, d'avoir un partenaire, largement moins con que les autres, qui est le flambeau et qu'on peut toucher de la caillasse du bar... au vu de certains post on est limite des privilégiés... je prennais l'exemple de reims car je ne connais que ça en terme d'orga...

emolution..y'a un truc que t'oublie de spécifier...CT uoi les groupes sur les deux soirées dont tu parles ? :wink:
Avatar de l’utilisateur
nekromonkizz
n° 10 dans ma team...
 
Messages: 427
Inscription: 07 Fév 2005, 18:22
Localisation: reims

Messagepar xavier » 07 Juin 2005, 15:43

Exactement, à chaque ville ses réalités et nos manières de composer avec.
Avatar de l’utilisateur
xavier
Jah Army!
 
Messages: 4489
Inscription: 04 Aoû 2002, 13:22
Localisation: à côté d'un appart de connards bruyants

Messagepar tetedemort » 07 Juin 2005, 15:49

j'ai dit "à reims ça restera à 5 euros".... :D
Avatar de l’utilisateur
tetedemort
J'ai demandé ma route au mur, il m'a dit d'aller tout droit
 
Messages: 617
Inscription: 24 Juil 2004, 19:53

Messagepar xavier » 07 Juin 2005, 15:53

xavier a écrit:Exactement, à chaque ville ses réalités et nos manières de composer avec.

:wink:
Avatar de l’utilisateur
xavier
Jah Army!
 
Messages: 4489
Inscription: 04 Aoû 2002, 13:22
Localisation: à côté d'un appart de connards bruyants

Messagepar buddy satan » 07 Juin 2005, 15:55

Les points de vue évoluent, c'est booo.
Marrant de lire les deux posts sur le sujet en parallèle.
Avatar de l’utilisateur
buddy satan
Je suis Florian Schall.
 
Messages: 5732
Inscription: 20 Déc 2004, 22:56
Localisation: Metz

Messagepar tetedemort » 07 Juin 2005, 15:57

hyacinth a écrit:Les points de vue évoluent, c'est booo.
Marrant de lire les deux posts sur le sujet en parallèle.


??? :D :?: :!:
Avatar de l’utilisateur
tetedemort
J'ai demandé ma route au mur, il m'a dit d'aller tout droit
 
Messages: 617
Inscription: 24 Juil 2004, 19:53

Messagepar buddy satan » 07 Juin 2005, 15:59

:roll:
Avatar de l’utilisateur
buddy satan
Je suis Florian Schall.
 
Messages: 5732
Inscription: 20 Déc 2004, 22:56
Localisation: Metz

Messagepar Juliette » 07 Juin 2005, 16:07

tetedemort a écrit:le prix des concerts..c'est juste un petite partie du truc...hein on en a déjà causé avant..
nekro je pense qu'à reims ça restera à 5 euros...je vois pas le problème..

emolution..y'a un truc que t'oublie de spécifier...CT uoi les groupes sur les deux soirées dont tu parles ? :wink:


Lack / Tang

Gantz / Mihai Edrisch

je pense pas me planter
Juliette
 

Messagepar tetedemort » 07 Juin 2005, 16:11

Lack / Tang
Gantz / Mihai Edrisch

bah si c'est réellement ces deux dates..ça explique quand même pas mal la différence d'affluence nan ?

par contre si la date Gantz / Mihai Edrisch avait été à 6 euros ??...

plus que le prix de l'entrée, je pense que le public se déplace avant tout en priorité pour des groupes qu'ils kiffent et qu'ils connaient....c'est peut être plus ça le " pb "....
Dernière édition par tetedemort le 07 Juin 2005, 16:29, édité 2 fois.
Avatar de l’utilisateur
tetedemort
J'ai demandé ma route au mur, il m'a dit d'aller tout droit
 
Messages: 617
Inscription: 24 Juil 2004, 19:53

PrécédenteSuivante

Retourner vers Write It Yourself

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité